On en parle sur le web

La sagesse du Fou, de Claude Louis Roudil

www.bouddha.ch/livres

mercredi 6 juin 2012 par Claire Mercier

J’ai souri aux nombreuses anecdotes non dénuées d’humour et atteint le nirvanâ avec le chat bilingue (j’essaierai avec un de mes 4 greffiers !) et la couleur de l’éléphant. Si certains développements thématiques sont plus légers et accessibles au commun des mortels, d’autres hument votre érudition intellectuelle et requièrent plus d’assiduité voire de persévérance digérable. Dans l’ensemble, je vous rejoins sagement dans votre folie surtout quand la clé du bonheur tient en 3 mots, sagesse, confiance et gratitude, les deux derniers vocables étant peu de mise aujourd’hui par ces temps critiques, mais ô combien efficaces et valorisants dans les rapports humains.

Toutefois, dans vos différentes démonstrations (ou CQFD !!), il me semble que le vide de pensée serait plutôt la non-pensée intentionnelle ou wushin que l’on pratique dans le zen en mouvement, un peu à l’image des nuages (fous) qu’on laisse flotter dans le ciel, cependant avec vigilance. Entre Lavoisier, Bouddha, Tagore, Dôgen, Epi(cure+ctète), Buridan accompagné de son âne, Sengaï, Héraclite..., on débouche tout naturellement sur une non-conclusion ; évident mon cher Roudil !! Deux corrections à apporter dont je vous absous volontiers... : Bouddha (-563, -483) donc impossible en 450, et il n’a pas créé le Chan, mais le Dhyana qui, importé en Chine au 6è siècle par Bodhidharma, est devenu le Ch’an. Votre ouvrage m’a remémoré moult cordiaux échanges de notre longue dualité internautique et je le mets au Top-Ten pour éclairer zènement et sagement l’ampoule d’un monde fou !!

Voir en ligne : Sadhana

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSPhilosophies et Religions   ?

Creative Commons License

-->