Nouveauté !

Voir de François Malespine

Collection Non-dualité

mardi 19 mars 2013 par Claire Mercier

Ce livre s’adresse autant aux lecteurs qu’à moi-même. Tel qu’il m’apparaît le chemin n’est pas linéaire : il est éclairage ponctuel laissant sa lumière au cœur de la conscience. Il explore une voie, avec ses paysages et ses découvertes. « Je pense, donc je suis » affirmait Descartes. « Je pense, donc j’existe en tant qu’ego » aurait été la formulation juste, car cette citation exprime en fait la perception de l’ego. Tout au contraire penser n’est pas être, et être n’est certainement pas penser. La pensée est une machine à moudre qui ne s’arrête jamais. Elle est toujours « là-bas », toujours « ailleurs ». Les sociétés modernes enseignent que par la pensée, l’être humain entre en conscience. En fait c’est l’inverse, car il n’y a de Conscience qu’en l’Être. Plus nous entrons en Conscience, plus nous entrons dans le silence sans pensée. Quand la pensée s’arrête, nous commençons à voir. Quoi ? Le simple réel : Ce qui est d’instant en instant en nous et à l’extérieur de nous. Et nous saute alors aux yeux : seul, au cœur de l’instant, « Je Suis ». L’instant n’a ni passé, ni futur, ni histoire. L’instant est Conscience, la Conscience est instant, éternellement. L’un et l’autre sont l’ici éternellement. Au cœur du « Je Suis », « le penser » s’éteint : naissance du « voir ».

François Malespine grandit dans une famille d’artistes-peintres. Après les Beaux-Arts il se forme au tissage artisanal. Il effectue ensuite deux voyages en Inde. Puis il enseigne les arts en collège et en lycée, et expose en France et aux Etats-Unis. Actuellement il exerce son métier de peintre dans le Sud-Ouest. A déjà publié à L’Originel : Pratique de l’éveil ordinaire et Mal d’ego, bonheur d’être.

Visiter le site L’Art de François Malespine


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSPhilosophies et Religions RSSNon-dualité   ?

Creative Commons License

-->