La vie des blogs

Unmani, Mourir pour aimer, lecture par Incoherism.com

par Rémi Boyer

dimanche 1er mai 2016

Mourir pour aimer de Unmani Liza Hyde, Editions L’originel Charles Antoni.

Il faut lire ce livre jusqu’au bout quoi qu’il en coûte. La merveille est au bout et même avant. Voici cinq extraits pour vous convaincre :

« Ce livre met en évidence la vérité de « qui vous êtes » vraiment. Si vous avez cherché véritablement et aspiré à l’éveil ou à la vérité, alors ce livre va vous indiquer ce que vous êtes vraiment.

Ce livre montre la fin de la recherche. Ce n’est pas une borne supplémentaire sur le chemin d’un hypothétique but final. Il ne vous prodigue pas de conseils pour votre vie et votre bien-être. C’est un message d’une impitoyable compassion.

Si malgré tout vous préférez encore vous sentir bien plutôt que de connaître la vérité, alors ce livre n’est pas pour vous. Je ne suis pas en train d’essayer de vous aider. Si vous lisez ce livre je vais tout simplement vous détruire.

Mais qui suis-je ? Vous. La Vie même. Je suis « qui vous êtes » au-delà de ce que vous pensez, ou de ce que vous croyez être. Nous ne sommes pas séparés, vous lecteur et moi écrivain. »

« Pas besoin de chercher, trouver, ou sortir prendre l’Amour. Pas besoin de le demander aux autres, ni même de l’attendre. Vous ne pouvez prendre, chercher, trouver, demander, ou attendre de qui vous êtes déjà.

L’Amour est déjà là. Tout infuse déjà dans l’Amour. Vous êtes déjà l’Amour. Ce n’est pas une expérience qui peut aller et venir. L’Amour est qui vous êtes et c’est la seule constante, quand tout le reste va et vient.

Il y a des moments où l’Amour est reconnu, comme quand vous tombez amoureux de quelqu’un ou quand vous êtes dans la nature, ou regardez les étoiles. Dans ces moments, la conscience semble s’ouvrir et s’agrandir alors que toute chose et toute séparation disparaissent.

Ce mouvement naturel vers l’ouverture est l’expression de l’Amour. Dans cet état ouvert et expansif, vous savez que vous êtes Amour. »

« L’état d’Informel, que l’on pourrait également appeler Liberté, c’est l’être à son état pur. Il est océanique et il englobe tout, et il ne différencie aucunement ni n’individualise. C’est l’immobilité, le silence. Il est sans bornes et sans limites. C’est littéralement la vacance du rien. Une absence. C’est l’Unité impersonnelle. Une Mort. »

« Tant que l’on croit en la séparation, il y aura la dualité du juste et du faux, du bon et du mauvais. Certaines pensées et actions tomberont dans une catégorie plutôt que dans l’autre. Même si des attitudes et des pratiques semblent vous faire du bien momentanément, cela ne dure jamais vraiment longtemps.

Le pendule de la polarité bascule naturellement du côté opposé, malgré tous vos efforts pour essayer d’être compatissant. Vous pouvez pratiquer la compassion à longueur de journée mais quand quelqu’un vient vous bousculer accidentellement ou vous archer sur le pied, vous pourriez vous mettre à hurler en jurant et éprouver de la haine contre cette personne. Cela pourrait bien provoquer en vous un sentiment de culpabilité, n’ayant pas eu de compassion pour elle.

C’est un combat sans fin de vouloir remplacer les pensées et les actions dites négatives en positives. De même qu’essayer d’être compatissant et d’aimer inconditionnellement peut souvent être une source d’autosatisfaction. On se sent tellement spécial et louable d’être une personne tellement formidable. On s’octroie cette identité spéciale de quelqu’un de bien et de gentil.

En fait, en vérité, vous n’avez aucune identité, il est donc absolument vain de s’efforcer à devenir une personne meilleure. Vous n’êtes aucune sorte de personne. Vous n’avez aucune qualité et vous les avez toutes. »

« Qui vous êtes déjà est l’Amour et la Liberté et cela n’a jamais eu besoin d’être incarné ou exprimé, et pourtant ce jeu continue. Dès que l’on reconnaît qui l’on est réellement, l’Amour se manifeste de plus en plus. Mais cela se produit en dehors de tout contrôle. De sorte que cet apparent voyage de la vie devient un merveilleux dévoilement au fil des situations qui se présentent. (…)

Peu à peu cet Amour que vous êtes, se déploie et se révèle dans votre vie. En reconnaissant la Vacuité que vous êtes, vous savez qu’il n’y a jamais eu personne qui avait besoin de modifier son comportement, et pourtant bizarrement, on remarque que notre attitude et nos interactions sont inexorablement de plus en plus imprégnées d’Amour. »

Sans commentaire. Accueillez juste le texte.

Editions Charles Antoni – L’Originel, 25 rue Saulnier, 75009 Paris, France. Collection Non-Dualité http://www.loriginel.com/

Voir en ligne : Mourir pour aimer

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSPhilosophies et Religions RSSNon-dualité   ?

Creative Commons License

-->