La Voie Royale

Dialogues sur l’hermétisme

L’hermétisme de Giuliano Kremmerz

lundi 16 juillet 2012 par Claire Mercier

Il existe malheureusement peu de livres de Giuliano Kremmerz en langue française. Il y a quelques années, les Editions Axis Mundi, sous l’impulsion de Jean-Pierre Giudicelli de Cressac Bachelerie avaient publié L’introduction à la science hermétique, permettant aux lecteurs français de faire connaissance avec l’un des hermétistes les plus brillants de ce siècle. Les lecteurs de la revue l’Originel connaissent déjà Giuliano Kremmerz et l’histoire de sa Fraternité Thérapeutique et Magique de Myriam. Tous ceux qui s’intéressent à l’hermétisme apprécieront ce livre qui complète parfaitement l’Introduction à la Science Hermétique.
La lettre du crocodile, 1997.

Les Dialogues sur l’Hermétisme, publiés en 1923 aux Editions Partenopea, sous la forme traditionnelle du dialogue entre le Disciple (celui qui pratique la Discipline) et le Maître (celui qui maîtrise l’Arcane), dessinent avec humour et finesse l’attitude indispensable pour aborder la Voie Royale. La méthode d’enseignement n’est autre qu’une orientation pour que le disciple puisse entrer en pleine possession des pouvoirs divins qui sont cachés dans l’organisme humain. Vous devez comprendre que l’homme n’est pas complet de la manière dont vous le voyez et de la manière dont vous-même vous sentez. Il a en lui des pouvoirs et des facultés dont il ne tient nullement compte dans la vie quotidienne. Au contraire, quand quelqu’un vient à vous dire que vous pourriez accomplir des actes mentaux prodigieux, vous en riez comme d’une chose impossible.

Qui est Giuliano Kremmerz ?
Ciro Formisano, plus connu sous le nom initiatique de Giuliano Kremmerz, est né à Portici, près de Naples, le 8 avril 1861.

Il fut initié aux études et à la pratique hermétique par Pasquale de Servis (1818-1893), connu dans les milieux initiatiques sous le nom d’"Izar". Le vieux maître solitaire était depuis de nombreuses années locataire d’un logement près de l’appartement où vivait la famille Formisano, et il éprouvait une grande affection pour le petit Ciro. Ce dernier, une fois majeur, fut introduit par Izar dans le réseau du Grand Orient d’Egypte, dernière branche d’une très ancienne tradition initiatique qui avait survécu à travers les siècles.

Très jeune, à seulement 17 ans, Ciro, alias Giuliano Kremmerz, était déjà habilité à enseigner la littérature italienne, l’histoire et la géographie dans la province de Naples.

Après avoir obtenu son doctorat en lettres à l’Université de Naples, en 1883, il se consacra à l’enseignement en milieu scolaire et au journalisme.

En 1896, Giuliano Kremmerz fonda la Fraternité Thérapeutico-Magique de Myriam, " sur le modèle des très anciennes prêtresses égyptiennes consacrées à Isis, dont la reproduction la plus récente et la plus renommée est l’Ordre des Rose-Croix".

Dans la même période, il commença, à ses propres frais, la publication en fascicules de "Le Monde secret, revue qui suscita beaucoup d’intérêt mais aussi beaucoup de polémiques. Quelques initiés, en effet, considéraient que la Magie était un privilège réservé à quelques élus et par conséquent ne toléraient absolument pas qu’elle soit divulguée par voie de presse.

Giuliano Kremmerz s’était cependant seulement proposé d’aborder l’étude et la pratique de la Magie Naturelle, en se gardant bien de proposer au grand public des thématiques plus complexes et réservées aux initiés. Ses références à la Magie Transmutatoire restèrent en effet toujours allusives. Le Maître n’en parla jamais de manière explicite.

Avec la Fraternité de Myriam, Kremmerz réintroduisit la pratique hermétique sous forem thérapeutiques, la rendant ainsi accessible à tous. Son oeuvre ne fut donc pas une profanation, mais une ré-vélation.

Ainsi, nombreux furent les mérites du Maître Kremmerz :

a) il délivra la Magie de siècles de médiocrité, d’ignorance et d’oubli, en en livrant la théorie et la pratique au grand public dans un langage simple et compréhensible et en prenant en même temps ses distances avec le spiritisme, la théosophie, etc., qui, à l’époque, faisaient rage.

b) Il oeuvra pour récupérer et valoriser le Tradition Italique en la défendant des attaques dont elle faisait l’objet de la part des Orientalistes.

c) Il rétablit l’enseignement et la pratique initiatique jusqu’aux dégrés les plus bas

Ciro Formisano, alias Giuliano Kremmerz, s’éteignit à Beausoleil le 7 mai 1930.

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands maîtres d’hermétisme du XXème siècle.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSPhilosophies et Religions   ?

Creative Commons License

-->