L’Ennéagramme dans la pratique soufie

De l’Ennéagramme comme outil de développement personnel

Philippe de Vos

mardi 17 février 2015 par Claire Mercier

Gurdjieff avait eu accès, à travers ses expériences personnelles, à des enseignements incluant l’éducation de l’âme, non pas d’une façon scolaire ou en application d’un système théorisé. Il avait essayé d’adapter à l’Occident les connaissances sur l’âme qu’il avait reçues de façon orale, mais qu’il ne sut pas ou ne voulut pas réellement systématiser, peut être parce que précisément un tel système limitait cet enseignement en l’enfermant.
Nous avons néanmoins quelques bribes de cet essai de modélisation à travers les écrits de ses disciples et par les exercices qu’il proposait, lesquels sont analysés par les praticiens de l’Ennéagramme et restitué en partie dans le système de Naranjo.

GIF - 8.2 ko
L’Ennéagramme

L'observateur intérieur

Gurdjieff poussait les gens à repérer leur point faible s'identifiant à l'aspect égotique d'eux-mêmes, quelquefois en mimant la représentation égotique de cet aspect : " Vous êtes un dindon, dit-il à quelqu'un le premier soir, un dindon qui se prend pour un paon " Et il se mettait à le mimer. Vis-à-vis d'une autre personne il représenta " un coq arrogant paradant devant une poule à ou encore s'adressant à quelqu'un d'autre : " pourquoi me regardez-vous comme une espèce de taureau regarde une autre espèce de taureau ". Cette attitude consistant à faire ressortir chez un disciple son aspect égotique est courante chez les maîtres naqchabandi mais elle est accompagnée d'amour et de compassion.

Les tampons

Gurdjieff avait développé toute une présentation pour parler des défenses psychologiques qui n'existaient pas encore telles que nous les connaissons aujourd'hui : la notion de tampons-amortisseurs, ceci pour essayer de faire prendre conscience à ses disciples des mécanismes de défense qui les empêchaient de se connaître. Un homme prenant conscience de ses contradictions vivrait dans une tension permanente, il penserait devenir fou. C'est pourquoi il invente des tampons (comme dans les wagons de trains) pour atténuer les chocs des idées et des émotions contradictoires. Néanmoins ces tampons, tout en facilitant la vie nous bercent et nous font glisser vers une sorte de sommeil qui nous conduit à agir mécaniquement, ne nous laissant pas nous percevoir tels que nous sommes.

Ces mécanismes de défense ont été classifiés (par Naranjo) dans l'enseignement de l'Ennéagramme selon les neuf types : De un à neuf : réaction ; répression ; identification ; introjection ; isolement ; projection ; rationalisation ; négation ; anesthésie

Dans une perspective plus philosophique certains contemporains appelleraient ces tampons " la mauvaise foi " mais l'expression la plus claire est sans doute celle de : " Nos mensonges personnels ". Nos mensonges sont très subtils et vont jusqu'à se présenter sous forme de justifications très bien instruites. Dans la tradition soufie le mensonge est directement lié au rapport avec la lumière, d'où son importance. Ce mensonge personnel est une expression de notre hypocrisie cachée. Selon une parole prophétique : " Il est plus difficile de déceler l'hypocrisie dans les cœurs qu'une fourmi noire sur un rocher noir par une nuit noire ".

Ce rapport à l'hypocrisie cachée au fond des cœurs fut au centre de toute l'éducation spirituelle des premiers musulmans et sera développé spécifiquement par les soufis. Le célèbre compagnon qui fut le Calife Omar était connu pour sa sincérité, sa probité, son honnêteté intérieure et extèrieure d'une grande exigence, aussi quand il entendit cette phrase, il fut pris d'un grand saisissement s'inquiètant d'être lui-même un hypocrite caché jusqu'à ce que lui soit confirmé extèrieurement puis intérieurement qu'il n'en était rien.

Les préceptes de la confrérie soufie Naqchabandi

Regardons quelques sources évidentes de l'enseignement de Gurdjieff, à travers les préceptes naqchabandi édictés par le maître soufi Kwaja Abdel khaliq qui est considéré comme le co-fondateur de la confrérie. Dans ces quelques extraits, on y retrouve l'origine des conseils ou exercices proposés par Gurdjieff :

a. Respire consciemment, sois présent à chaque souffle.

b. Ne laisse pas ton attention s'égarer ne serait-ce que le temps d'un soupir.

c. Tout souffle exhalé dans l'insouciance est déconnecté de la présence divine.

d. Rappelle-toi à toi-même en toute situation (exercice du stop).

e. " apprends à ne pas t'identifier à quoi que ce soit, sois extérieurement avec les gens et intérieurement avec Dieu ".

f. Sois vigilant : écarte les pensées étrangères, apprends à retirer ton attention des objets indésirables.



Philippe de Vos  pratique la voie soufie depuis plus de 35 ans et l'enseigne depuis quinze ans à travers l'animation de groupes de prière, de méditation et des ateliers, en Europe et en Inde. Il consacre sa vie à faire connaître, par une expérience authentique, la libération de tous conditionnements, " la Vérité non conditionnée", " al Haqq ", tout simplement le Réel qui se dévoile au cours d'une deuxième naissance.

L’Ennéagramme dans la pratique soufie. de Philippe de Vos, Editions L’Originel-Antoni www.loriginel.com 01 42 46 75 78

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSDéveloppement Personnel   ?

Creative Commons License

-->