La machine à arrêter le temps

Lifting énergétique chinois

Le Tao du rajeunissement, du Dr N’Guyen-Truong

vendredi 28 octobre 2005 par Claire Mercier

Tina N’Guyen, d’origine vietnamienne, a fait ses études de médecine en France et s’est spécialisée dans l’acupuncture depuis vingt ans. Cette pionnière a connu son heure de gloire médiatique dans les années 90 en pratiquant l’anesthésie par acupuncture avec son maître, le docteur Van Nghi. Puis elle s’est intéressée aux techniques de rajeunissement.
JPG - 7.3 ko
Le Tao du rajeunissement

Au XXème siècle la science et la médecine ont démontré que la santé dépendait du bon équilibre entre le fonctionnement des structures physiques et la chimie organique.

Lorsqu'il faut traiter des maladies ou déséquilibres le recours à de nouvelles molécules chimiques de plus en plus élaborées entraîne souvent des effets secondaires indésirables parfois même sévèrement handicapants. Il arrive aussi que le corps ne réagisse plus du tout à certains médicaments chimiques de la pharmacopée traditionnelle pourtant couramment utilisés depuis des lustres.

Cette constatation a conduit médecins et thérapeutes à délaisser les traitements allopathiques conventionnels pour se tourner vers ce vivier de ressources que constitue la médecine énergétique.

 La médecine énergétique se fonde, comme son nom l'indique, sur la circulation de l'énergie dans le système des méridiens d'acupuncture de la médecine traditionnelle chinoise. Nous l'avons dit, les différents organes sont associés aux différents méridiens énergétiques et la santé de ces organes peut être restaurée par le rétablissement du courant circulant dans ces méridiens.

Il est possible de mesurer l'énergie aux points d'émergence de ces méridiens (le taux de la résistance électrique de la peau est inférieur au niveau de ces points d'acupuncture à celui des zones environnantes) et ainsi de la corriger.

En clair il s'agit de mesurer les différentes fréquences électromagnétiques émises par le corps afin de détecter les déséquilibres causés par une pathologie, une maladie ou un vieillissement cellulaire qui perturbent le potentiel énergétique du corps.

Cette étude est essentielle pour rétablir l'équilibre dans le corps avant que la pathologie ne se déclare.

 On perçoit ainsi des signaux d'alarme avant même que les équilibres chimiques soient faussés marquant ainsi l'apparition de la maladie. Il s'agit donc ici d'une médecine curative (éventuellement), mais avant tout préventive. C'est ce que recherche prioritairement la médecine traditionnelle chinoise.

Mais comment, concrètement ces mesures peuvent-elles s'effectuer ?

 C'est un fait la médecine contemporaine nous a habitués à des techniques d'investigation et de recherche très poussées permettant un diagnostic quasiment infaillible : électrocardiogramme, électroencéphalogramme, résonances magnétiques, scanner, échographie, etc.

Il ne s'agit bien sûr pas d'éléments de diagnostics des supports de traitement.

La médecine énergétique ou bio-énergétique, elle, utilise des champs électriques et magnétiques, des ondes courtes, sonores, pour évaluer les conditions de la santé du patient, en détectant les déséquilibres des champs magnétiques les appareils d'électro-acupuncture utilisent des courants de basse fréquence pour stimuler la zone fragilisée en ajustant sans cesse l'intensité du courant selon la résistance de la partie à traiter et faciliter le processus de régénération.

Il ne s'agit pas d'une action éphémère mais prolongée sur les tissus ainsi traités. Douleurs, migraines, spasmes musculaires, arthrite, infections, brûlures, douleurs neurologiques, inflammations, cicatrisations y trouvent un véritable traitement de régénération cellulaire.

L'appareil en lui-même

Malgré le nom que porte l'appareil il n'y a pas sensation de piqûre, le traitement s'avère parfaitement indolore et sans aucune contre-indication. Voilà donc en place l'électro-acupuncture assistée d'un ordinateur, elle fonctionne grâce à des capteurs de surface au moyen de deux électrodes.

L'appareil relève et décode les pulsations électromagnétiques des cellules à la surface de la peau, 400 fois par seconde, il renvoie ensuite un courant électromagnétique correctif personnalisé dans la zone à traiter.

C'est bien là que se situe la nouveauté. Lorsque l'on a recours aux thérapies physiques traditionnelles (laser, ultrasons, électromagnétisme), c'est en suivant un protocole théorique et général, établi à la suite de statistiques. L'appareil traditionnel utilisé ne dose pas son intensité et sa fréquence selon les besoins exacts du patient or, chaque patient représente un cas particulier, unique, singulier.

Comment déterminer de façon précise l'intensité, la durée souhaitable du traitement pour lui, rien que pour lui ?

L'appareil d'électro-acupuncture fonctionne en créant un circuit fermé avec la région du corps à traiter. Deux électrodes sont placées sur la zone du corps où il y a inflammation, dégénérescence ou vieillissement. Une fois mis en route, l'appareil " interroge " le tissu en question pour s'informer de son état physico-chimique, état que lit et interprète l'ordinateur.

Cela fournit l'information : en réponse le système électronique envoie aux tissus la correction énergétique appropriée, le temps, le nombre de fois nécessaires pour rétablir l'équilibre physico-chimique souhaité, aussitôt celui-ci atteint, la correction cesse.

Aucun risque donc de rester en deçà de l'effet voulu ni de surdosage.

Une efficacité aussi étonnante ne pouvait s'obtenir sans le secours de l'ordinateur qui à la vitesse de l'éclair multiplie les lectures des réactions cellulaires, les traduit en termes mathématiques et dose la correction immédiate en fonction du résultat obtenu. On peut presque dire que l'opérateur dialogue avec le patient, ou plutôt avec ses tissus les plus cachés. Ainsi peut-on débusquer à la racine n'importe quel problème organique et y remédier grâce à cet outil performant de diagnostic et de traitement. Les appareils d'électro-acupuncture utilisent les courants de basse fréquence pour stimuler la zone fragile, en ajustant sans cesse le "tir", la force et la fréquence du courant, selon la résistance de la partie à traiter, et faciliter le processus de régénération et de guérison.

Il sera certes opportun de compléter ces heureux effets par une thérapeutique générale : adaptation du rythme de vie, de l'alimentation, surtout s'il s'agit de pathologies chroniques.

Commander Le Tao du rajeunissement, Dr N’Guyen-Truong
Editions L’Originel-Charles Antoni.

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSMédecine Pratique RSSMédecine Chinoise   ?

Creative Commons License

-->