Charles Antoni

Vis ta vie

Livre culte à l’usage des générations futures

mercredi 1er février 2006 par Claire Mercier

" Vis ta vie, ne sois pas vécu par elle ", disait Fernando Pessoa.

Charles Antoni, acteur, éditeur et écrivain, explorateur insatiable du monde intérieur, nous livre dans son dernier ouvrage son constat sur notre monde changeant. Dans ce manuel à l’usage des générations futures il envisage toutes les solutions, toutes les ouvertures, et propose le remède tel qu’il se l’est forgé pour une vie pleine et consciente.

I. Le constat :

On entend tout le temps les gens s’exclamer " Je n’ai pas de chance " ou bien " Lui, il a vraiment de la chance ! " Mais les choses n’arrivent pas par hasard, le péché réside dans le manque d’attention. Nous sommes esclaves de nos glandes, de notre corps, nous courons pour la satisfaction de ses désirs et nous l’appelons " moi ". Quel est notre destin ? Les animaux accomplissent noblement leur programme génétique ; quel est le nôtre ?
Pullulent actuellement les ouvrages qui nous proposent le bonheur : " Comment être mieux ? Comment être encore mieux ? " Bref, comment rendre notre chair contente d’elle-même ? Voilà ce que tout le monde cherche.
Généralement notre ego veut tout maîtriser, il ne fait pas de place à l’autre. Nous voulons posséder mais posséder est synonyme de mort. Communiquer signifie acheter ou vendre. Voisins, parents, enfants ne communiquent plus et vont chez l’avocat ou le psychiatre. Les relations humaines sont des relations de pouvoir, il faut sortir de l’horizontalité pour créer une relation de liberté avec plus de hauteur de vue et passer dans la verticalité.
Il est très facile de détruire mais plus difficile de construire. Les génies ont souvent payé de leur vie leurs découvertes. L’homme est devenu un consommateur, devenir un réalisateur nécessite l’audace de sortir du sentiment de culpabilité. L’occident a perdu sa virginité ; il contemple et consomme le reste du monde pour se distraire.

vis ta vieII. Le remède :

Nous avons trop longtemps vécu dans une chambre noire pour pouvoir imaginer que la lumière puisse y pénétrer. Que faisons-nous sur terre ? Un conte hindou nous dit que Dieu, pour taquiner l’homme, a caché la réponse au seul endroit où l’homme n’irait pas la chercher, en lui-même.
En réalité le corps est la nourriture de la conscience. Certes, il nous faudra le lécher, mais seulement après qu’il aura accompli son travail. Dissocié de cet ego mal placé qui ne pouvait véritablement s’intéresser à l’autre, nous sortons de tout sentiment de culpabilité. Voilà le véritable libre-arbitre.
Tout peut être dépassé, l’impossible n’existe plus, le monde est neuf, tout reste à faire. L’émotionnel nous porte, tel une force que rien ne peut arrêter. Pour celui qui désire un château, le château existe déjà en lui. C’est la raison pour laquelle il nous faut apprendre à rêver, rêver encore. Mais il s’agit là du véritable rêve, du rêve créateur et non pas du rêve de l’homme endormi.
Finalement ne baignons-nous pas dans cet air qui nous relie au monde et sans lequel il nous est impossible de vivre ?
Comment entrer dans cette perspective où le monde qui nous entoure n’est plus perçu comme extérieur à soi ? Comment ce point qu’on appelle " moi " pourrait-il contenir cette immensité ? Ne plus avoir peur Tout estlà. Le passé, le présent, le futur ne font qu’un. Le futur est déjà passé et le passé est à venir. Affranchie de tout, la conscience se suffit à elle-même. Sans elle nous ne serions, elle est notre propre miroir.
Le temps est une convention, en réalité nous sommes déjà demain. Comment ne pas se réveiller un jour en disant " il est déjà trop tard ! " ? Comment vivre chaque 24 heures au maximum ? Il n’y a que l’action pure comme remède, le reste n’est qu’élucubration mentale. Commençons maintenant, le rêve devient réalité. Rideau ! Que commence le grand spectacle de la vie.

" Vis ta vie " n’est pourtant pas un livre didactique, il s’adresse à tous, jeunes et moins jeunes comme un vade-mecum indispensable qui éclairera votre route. Jean-Michel Taulet

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques |

     RSS fr RSSLittérature   ?

Creative Commons License

-->